Mixer plus vite - principe des 3db

La règle des 3db : un truc simple pour mixer plus vite.

J’aborde chaque mix d’une façon précise. Comme ça, je ne perds pas de temps à me demander ce que je vais faire ou par où je commence et pour mixer plus vite, j’utilise des petits principes comme celui des 3db. Le principe est hyper simple : quand j’ajuste un fader, quand j’égalise ou quand je compresse, j’ajuste mes réglages par incréments de 3db.

Pourquoi 3db?

Doubler une source sonore augmente le volume total de 3db. Par exemple, vous enregistrez une partie de guitare, puis rejouez et enregistrez exactement la même chose sur une autre piste. Si vous jouez la première piste, elle aura un certain volume moyen. En ajoutant la deuxième, vous augmenterez simplement le volume moyen de 3db.

Maintenant, copiez la première prise et collez-la sur une nouvelle (troisième) piste. En ajoutant la troisième piste à la première, vous allez booster le volume de 6db, parce que comme ces pistes sont identiques, elles sont parfaitement en phase.

Une augmentation du volume de 3db est suffisante pour être remarquée, mais assez subtile pour ne pas être envahissante. Une augmentation de volume de 6db est par contre bien évidente, même si elle n’est pas forcément extrême. Par contre, 9db ou 12db, c’est extrême.

Concrètement, voilà comment j’utilise ce principe.

Avec les faders

Une fois mon mix statique fait, j’écoute la chanson attentivement. Si je me pose la question du volume d’une certaine piste, j’essaie de la booster ou couper de 3db, et je réécoute pour voir si ça règle le problème.

Le solo de guitare parait un peu faiblard ? Avant de me ruer sur mon égaliseur, je booste juste la piste de 3db. C’est mieux ? Si oui, c’est gagné. Si non, je rebooste de 3. (6 au total).

C’est hyper simple, et ça me permet de résoudre rapidement les problèmes de volumes, car je ne perds pas mon temps à jouer au db près. L’ajustement est rapide et assez significatif sans être envahissant. Cela me permet donc de rapidement améliorer le mix initial.

Bien sûr, il m’arrive de couper la poire en deux, et de booster de 1.5db par exemple, mais en règle générale, utiliser des incréments de 3db me permet de simplifier mes choix et gagner du temps.

En égalisant

Pour donner un peu de gras à la caisse claire par exemple, je fais un boost assez large de 3db à 200Hz. C’est assez pour être remarquable, mais en même temps, assez subtil. En égalisant à coups de 3db, je ne dénature pas trop le son de départ, et je n’introduis pas trop de problèmes de phase.

Egaliser une piste, ce n’est pas booster les basses de +18db et les aigus de +16 pour avoir « le son ». Si votre graphique d’égalisation ressemble à des montagnes russes, il y a un problème.

Si le son d’origine ne vous plaît pas, et que vous sentez le besoin d’avoir recours à une égalisation extrême, alors réenregistrez la prise complètement en faisant en sorte d’avoir le son dés le départ.

Pour moi, égaliser signifie ajuster légèrement l’équilibre des fréquences pour que les pistes se marient mieux entre-elles. Booster ou couper de plus de 6db doit rester très rare.

En compressant

Même principe en compression. Compresser, c’est homogénéiser le volume d’une piste en réduisant l’écart entre les pics de volumes et les faibles volumes. La compression est censée passer inaperçue. C’est juste un effet subtil qui va rendre la fin des mots du chanteur audible, donner un peu de gras ou punch à la batterie, améliorer le sustain des basses et guitares, etc…

Si vous compressez de 10db (voire plus), vous tuez toute dynamique dans la performance. Pire si vous compressez autant sur chaque piste ! Le morceau se retrouve sans vie à la fin.

Je fais en sorte de compresser entre 3 et 6db. Si ce n’est pas suffisant, au lieu de compresser plus fortement, et risquer qu’elle soit flagrante, j’applique un peu de compression au niveau au-dessus. C’est-à-dire: si j’ai appliqué un peu de compression sur la grosse caisse par exemple, mais je la sens un peu faiblarde, je vais réappliquer un peu de compression sur le bus de batterie.

Soyez subtils et appliquez la compression en fine couches, ça vous évitera de sur-compresser vos pistes et de tuer leur punch.

C’est une petite règle très simple qui me permet de mixer mieux, et de simplifier mes décisions donc de mixer plus vite. Essayez ce petit principe sur votre prochain mix, vous vous simplifierez la vie.

Enregistrez votre batterie avec un seul micro

  • Préparez votre session et enregistrez votre batterie avec un seul micro.
  • Editez rapidement vos prises de batterie.
  • Donnez clarté, punch et profondeur à votre son.

Pas de spam, que du bon contenu.

2 réflexions sur “La règle des 3db : un truc simple pour mixer plus vite.

  1. Merci pour cet article. Je vais le mettre en pratique pour améliorer mes enregistrements, bien qu’il ne s’agisse pas de batterie.

    1. Pas de soucis. C’est le but : essayer des trucs pour gagner un peu de temps et d’efficacité. Bon courage !

Les commentaires sont fermés.