Enregistrer la batterie avec deux micros

Enregistrer la batterie avec deux micros – la technique Recorderman

Enregistrer la batterie avec peu de budget est toujours un vrai challenge. On a déjà vu plusieurs techniques pour enregistrer la batterie avec un seul micro. Ici, je vais vous montrer une technique un peu plus particulière pour enregistrer la batterie avec deux micros qui permet d’avoir d’excellents résultats et une séparation stéréo bien agréable.

Le contenu présenté ici est extrait de mon guide Drums  dans lequel vous trouverez des conseils, principes et techniques pour enregistrer la batterie efficacement avec seulement 1, 2, ou 4 micros. Vous apprendrez aussi comment éditer vos pistes de batterie et les mixer simplement et efficacement et améliorer considérablement le son de vos démos et EPs.

La technique Recorderman

Cette technique (dite « Recorderman ») donne d’excellents résultats mais est un peu plus difficile à mettre en oeuvre et demande deux micros identiques. Vous pouvez soit vous procurer un autre grand statique identique à celui que vous possédez déjà ou alors acheter une paire de petits statiques.

Cette technique est une technique stéréo particulière qui vous permet d’obtenir un peu de séparation et d’espace, alors que les autres techniques décrites jusqu’ici vous donnent uniquement un son de batterie mono.

L’idée est de placer votre premier statique en overhead et placer votre deuxième statique derrière votre épaule droite.

Placer les micros

La difficulté est que ces deux micros doivent être à égale distance de la caisse claire ET de la grosse caisse. Pour y arriver, munissez-vous d’un mètre ruban, d’une ficelle ou d’un long câble de micro.

  1. Placez votre premier micro en overhead directement au-dessus de la caisse claire.
  2. Prenez votre ficelle et scotchez-la au centre de la grosse caisse. Vous pouvez aussi la maintenir en collant la batte de grosse caisse dessus, mais cela demande un peu plus de coordination.
  3. En tenant la ficelle dans votre main droite, tendez-la et mesurez la distance entre le centre de la grosse caisse et le micro overhead.
  4. Tendez l’autre extrémité de la ficelle au centre de la caisse claire à l’aide de votre main gauche.
  5. Amenez doucement votre main droite vers votre épaule droite pour reporter ces mesures et placer votre deuxième micro.

Si vous avez bien effectué cette manoeuvre inconfortable, les signaux des deux micros seront en phase sur la grosse caisse et la caisse claire. Vous aurez un bon son de grosse caisse et caisse claire même si vous décidez de balancer les pistes à gauche et à droite lors du mix.

La phase

Assurez-vous bien que vos micros soient en phase. Dans votre logiciel, zoomez sur un coup de caisse claire jusqu’à ce que vous voyiez les formes d’ondes des deux pistes clairement et vérifiez que les deux signaux montent et descendent aux mêmes moments. Vérifiez aussi que les deux signaux soient en phase sur votre grosse caisse.

Ça ne sera jamais 100% parfait, mais il faut qu’en général les signaux aillent dans le même sens sur les gros pics. Si les signaux vont dans des sens différents, ils s’annuleront au lieu de se renforcer mutuellement.

Faites le test : inversez la phase d’une de vos pistes dans votre logiciel et écoutez le résultat. Il sera bien meilleur si les signaux sont en phase.

Si les signaux ne sont pas alignés et s’opposent, ajustez le placement d’un des deux micros de quelques centimètres. Puis revérifiez. Si vous n’arrivez pas à obtenir que la grosse caisse ET la caisse claire soient en phase, concentrez-vous sur la caisse claire. C’est l’instrument principal de la batterie, donc s’il faut privilégier un instrument, c’est celui-ci.

Enregistrez un peu, puis dans votre logiciel, balancez progressivement la piste d’overhead à gauche et l’autre piste à droite. Un son de batterie clair et punchy, avec en bonus une séparation stéréo. Nice, non ?

 

Enregistrez votre batterie avec un seul micro

  • Préparez votre session et enregistrez votre batterie avec un seul micro.
  • Editez rapidement vos prises de batterie.
  • Donnez clarté, punch et profondeur à votre son.

Pas de spam, que du bon contenu.