7 choses à garder à l’esprit avant d’enregistrer sa musique

Enregistrer un EP ou un album est radicalement différent d’une prestation live.

En live, vous devez faire vivre votre musique avec « juste » les membres du groupe. Vous devez communiquer votre passion, votre énergie et votre message avec finalement assez peu de moyens. C’est ce qui fait la beauté et la complexité d’une performance live.

En enregistrement, c’est une autre affaire.

Vous avez la possibilité d’enregistrer plus de pistes du même instrument. Vous pouvez ajouter des instruments virtuels, multiplier le nombre de chœurs, ajouter des claps, des petites percussions, et réenregistrer plusieurs fois votre prise de chant jusqu’à ce qu’elle soit parfaite.

Le processus créatif est plus complexe, plus riche et les possibilités sont quasi-infinies et en plus, vous êtes aussi un paramètre important dans le sens où un bon musicien en live n’est pas forcément une bête de studio ou vice-versa.

La différence entre une démo/EP et un album bien produit réside dans ces détails qui font toute la différence. Pour vous aider, voilà ce à quoi il faut penser avant d’aller enregistrer vos titres, pour maximiser la qualité de votre produit, et titiller votre esprit créatif.

Pensez à l’instrumentation et l’arrangement

Certes, en live, vous n’êtes que trois. Mais en studio, vous êtes autant que vous voulez!

Pensez sérieusement à tous les instruments ou parties que vous pouvez enregistrer. Les possibilités sont infinies. Mais il faut y réfléchir bien avant de brancher son micro.

Si vous voulez inviter un ami à jouer un solo de saxophone, ça se prépare. De son côté et du votre. Il faut « écrire » la partie, que le solo soit improvisé ou non. Cela prend du temps et de l’énergie.

Beaucoup de styles utilisent des tambourins, claps ou shakers. Ne sous-estimez pas l’importance de ces petites percussions et l’impact qu’elles ont sur un titre bien produit. Un tambourin bien régulier va soulever la batterie et accompagner le charlé. Premier refrain la batterie joue seule, en noire. Deuxième refrain le tambourin entre en croches et il dédouble le rythme en apportant un peu de clarté et punch.

Plusieurs instruments à cordes comme des violons et violoncelles peuvent aussi soulever certaines parties de vos chansons. Il existe des tas d’instruments virtuels qui vous permettent d’ajouter ces pistes facilement et ils sonnent franchement bien.

L’enregistrement studio vous permet aussi simplement d’enregistrer plusieurs pistes de vos instruments « de base ». Une nouvelle partie de guitare lead. Un solo. Un double du chant. Une série de chœurs …

Le studio vous offre aussi la possibilité de modifier l’arrangement de vos chansons. Vous pouvez ajouter une intro ou une outro que vous ne pouvez pas jouer en live. Vous pouvez allonger ou raccourcir certaines sections de vos titres, ajouter des parties, etc…

Honnêtement, ça serait franchement dommage de ne pas profiter de ces opportunités pour être créatif, enrichir vos titres et expérimenter.

Pensez à enregistrer des guides

Une fois l’instrumentation et l’arrangement fixé, enregistrez des pistes guides. Ces pistes sont simplement des pistes témoins qui vont souligner la structure du morceau. Souvent, enregistrer guitare + chant suffit. Ou alors clavier + chant.

Pas besoin de passer trop de temps à tester 5 micros ou à trouver le placement idéal : ces pistes servent juste de repères. Elles seront remplacées par vos prises définitives plus tard.

Néanmoins elles sont capitales, car ces pistes vont permettre à tous les membres du groupe de travailler sur la même base. Voyez-les un peu comme votre feuille de route, votre document de travail.

Pensez à travailler. Beaucoup.

Une fausse note peut passer inaperçue en live. The show must go on. En studio, c’est autre chose.

Perso, quand j’entends un « défaut » dans un titre CD, je n’entends plus que ça à chaque fois que je remets le CD! Je l’anticipe même et je me concentre inconsciemment pour le réentendre!

Ce petit « défaut » me fait oublier ce pourquoi j’écoute la musique et me distrait complètement.

Travailler beaucoup va vous permettre de vous concentrer uniquement sur ce qui est vraiment important : la musique. En vous libérant de la technique et en connaissant votre arrangement sur le bout des doigts, vous allez pouvoir vous exprimer plus librement et délivrer une performance exceptionnelle. Très peu de gens peuvent arriver les mains dans les poches et sortir une performance qui tue. Très peu.

Soyez modeste et préparez-vous bien! Répétez encore et encore jusqu’à ce que vous puissiez jouer les yeux fermés, sans vous planter et sans rater une note. Si vous n’y arrivez pas vous avez deux possibilités: simplifier la partie un peu ou travailler plus.

Cela suppose aussi que votre arrangement soit fixé. Vous ne pouvez pas vous préparer à enregistrer une chanson dont l’arrangement risque encore de bouger. Ni même l’instrumentation.

Pensez à préparer plus de matériel

Changez vos cordes de guitare, vos peaux de batterie et autres consommables et passez un peu de temps à les jouer pour les assouplir un peu et vous habituer au nouveau toucher de votre instrument.

Achetez de nouveaux jacks et ayez-en un de secours. Ayez un jeu de cordes de rechange, des mécaniques de rechange, des mediators, des baguettes, des rallonges électriques, un autre câble d’alimentation, un casque audio si vous avez un casque fétiche, des moongels pour la batterie au cas où, etc…

Tout ça a de grandes chances de ne servir à rien, mais ça vous sauvera la vie si vous en avez besoin!

Pensez à faire une liste de choses à penser!

Quand vous organisez votre session, ayez un plan d’action. Une simple checklist des parties à enregistrer lors de cette session, dans quel ordre, avec quel matériel va vous éviter de vous demander quoi faire en vous grattant la tête et de rentrer chez vous en ayant oublié d’enregistrer votre solo de guitare sur la troisième chanson.

Les checklists sont un outil hyper puissant pour rester productif, à condition de ne pas en faire une liste interminable. Une to-do liste de 5 ou 6 items, voire 10, est tout à fait gérable et va vous aider à rester concentré. Une liste de 30 éléments va juste vous faire soupirer.

Pensez à préparer votre corps et esprit

Ca parait bête, mais pensez aussi à vous ménager. A vous reposer, ou plus précisément à faire des activités qui reboostent votre niveau d’énergie. Parce que je pense que le sommeil n’est pas la solution à toute fatigue. Parfois, une bonne bière entre copains, ou une séance de cinéma, ou un week end en amoureux, même s’il est chargé, permet de recharger ses batteries et d’attaquer en forme.

Déconnectez un peu, levez le pied et faites le maximum pour avoir une bonne hygiène de vie quand vous préparez votre enregistrement studio. La gueule de bois le jour de l’enregistrement du chant, c’est en général pas très bon.

Pensez à votre audience

Les gens qui viennent vous voir en live s’attendent aussi à quelque chose de différent. Comparer un album et une prestation live, c’est comme comparer un livre et l’adaptation de ce livre au cinéma. Si vous voulez revivre la même chose qu’en live, allez revoir un live!

Un bon enregistrement studio se prépare soigneusement et ouvre des portes différentes. Pensez à les exploiter. Soyez original. Soyez différents et audacieux.

En attendant, bossez bien!

photo par: audiomixhouse

Enregistrez votre batterie avec un seul micro

  • Préparez votre session et enregistrez votre batterie avec un seul micro.
  • Editez rapidement vos prises de batterie.
  • Donnez clarté, punch et profondeur à votre son.

Pas de spam, que du bon contenu.

Une réflexion sur “7 choses à garder à l’esprit avant d’enregistrer sa musique

Les commentaires sont fermés.